Parcours patrimoniaux

Une salle de spectacle dès le 19e siècle

Type : Bâtiments historiques
Date de construction : Vers 1883
Adresse : 225, boulevard de l'Ange-Gardien

Description historique

En 1883, les autorités du Collège de l’Assomption demandent à l’architecte Joseph-Roch Poitras de concevoir les plans d’une salle académique pour les célébrations du jubilé de l’établissement. Une salle lambrissée de bois s’élève donc en quelques semaines. Le peintre italien, Luigi Giovanni Vitale Capello, en brosse les toiles et le grand rideau d’avant-scène représentant l’arrivée de Christophe Colomb en Amérique. Tout de suite, la salle développe sa vocation culturelle : drames, comédies et opérettes sont tour à tour au programme des distractions fort goûtées dans une petite ville de campagne. Elle est également le siège d’assemblées politiques, en plus d’accueillir les cercles dramatiques de Montréal qui viennent y donner des représentations. Les plus appréciées sont celles du comédien Hector Charland (1883-1962), ancien élève du Collège de l’Assomption et résident de la paroisse. En 1925, Charland prend la tête de l’affiche avec son rôle de Jésus dans La Passion, présentée à Saint-Jérôme. Sa carrière dépasse alors les frontières et on le réclame partout : Québec, Ontario, États-Unis... Mais sa renommée atteint son apogée lors de son interprétation de Séraphin Poudrier dans la série radiophonique Un homme et son péché, diffusée à Radio-Canada à compter de 1939, qu’il portera au cinéma en 1949. Plus tard, il tient le rôle d’Évangéliste, père de Séraphin, dans le réputé téléroman Les belles histoires des Pays-d’en-Haut à Radio-Canada. Après une carrière bien remplie, Hector Charland est inhumé à L’Assomption à l’âge de 79 ans. Le 25 juin 1988, l’ancienne salle académique, devenue le théâtre Carillon, est détruite par un incendie. Le Collège met alors sur pied la Corporation Hector-Charland, lui remet le produit d’une campagne de financement et lui cède en emphytéose le terrain de la future salle. Sous les auspices du ministère de la Culture et des Communications du Québec, la Corporation tient un concours d’envergure nationale, remporté par l’architecte Éric Gauthier qui dresse les plans de la nouvelle salle. Le Théâtre Hector-Charland est inauguré le 12 novembre 1999.

Liens et documents

04 - panneau g

Inscription à

l’infolettre du QDA

Inscrivez-vous à l’infolettre du Quartier des Arts et soyez
informé des nouveautés et primeurs de votre Quartier
avant tout le monde.

Super!
Nous confirmons votre inscription
Désolé, une erreur s’est produite.
Recommecez plus tard.
Continuer vers le site