Toponymie

Sainte-Marie, montée de

Type : Voie de communication
Date de construction : 1939

Description historique

Selon François Lanoue, prêtre et auteur d’Une nouvelle Acadie, Saint-Jacques de L’Achigan 1772-1972, le toponyme Sainte-Marie-Salomé est en lien avec la paroisse dont elle s’est détachée en 1888, soit Saint-Jacques-de-l’Achigan. En effet, selon l’histoire sainte, Marie Salomé est probablement la mère de Jacques le Majeur. Avant sa création, le territoire de Sainte-Marie-Salomé était connu sous le nom de Bas-du-Ruisseau-Vacher. En 1767, Jean Péladeau, arpenteur pour le compte des Sulpiciens, est accompagné d’un certain Vacher ou Vaché dit Saint-Antoine. Les premières terres aux limites de Saint-Gérard-Majella sont concédées sur le territoire actuel de Sainte-Marie-Salomé à partir de 1816. La montée de Sainte-Marie, quant à elle, aurait été ouverte beaucoup plus tard, soit en 1939.

Inscription à

l’infolettre du QDA

Inscrivez-vous à l’infolettre du Quartier des Arts et soyez
informé des nouveautés et primeurs de votre Quartier
avant tout le monde.

Super!
Nous confirmons votre inscription
Désolé, une erreur s’est produite.
Recommecez plus tard.
Continuer vers le site