Toponymie

Saint-Étienne, rue

Type : Voie de communication
Date de construction : Vers 1750

Description historique

Il est probable que la rue Saint-Étienne ait été ouverte avant 1750; déjà en 1724, la chapelle construite par Pierre LeSueur* sur le bord de la rivière favorise l’apparition d’un sentier emprunté par les paroissiens. La construction de l’église DeGeay* confirme son rôle stratégique, notamment parce que la berge y est moins escarpée de ce côté de la rivière. Dès le début de l’existence du village Saint-Pierre-du-Portage, la rue Saint-Étienne, que la population surnomme aussi « rue d’en bas » ou encore « la grande rue », s’impose donc comme une artère principale, où la plupart des notables, marchands, médecins et notaires résident. La rue Saint-Étienne est nommée en l’honneur du saint patron d’Étienne de Montgolfier (1712-1791), prêtre, supérieur des Sulpiciens à partir de 1759 et vicaire général pour la grande région de Montréal, dont Saint-Pierre-du-Portage fait partie. Les Sulpiciens conservent la seigneurie de Saint-Sulpice jusqu’à l’abolition du régime seigneurial, en 1853. Un portrait d’Étienne de Montgolfier est peint par l’artiste Philippe Liébert*. Selon Christian Roy, dans Histoire de l’Assomption, Étienne de Montgolfier aurait tracé les premières rues qui forment aujourd’hui le noyau historique du village de L’Assomption, avec l’aide du curé de la paroisse Jacques* DeGeay.

Inscription à

l’infolettre du QDA

Inscrivez-vous à l’infolettre du Quartier des Arts et soyez
informé des nouveautés et primeurs de votre Quartier
avant tout le monde.

Super!
Nous confirmons votre inscription
Désolé, une erreur s’est produite.
Recommecez plus tard.
Continuer vers le site