Bâtiments historiques

Collège de L'Assomption

Type : École
Adresse : 270 Boulevard de l'Ange-Gardien

Description historique

1832-1844 *********************************************************************** En 1832, un petit groupe de notables fonde le Collège de l’Assomption. Un premier bâtiment de deux étages, dont la façade principale donne sur la rue Saint-Jacques, est alors érigé. Au début, seul le rez-de-chaussée est utilisé. L’étage et les combles, où sont situés les dortoirs, sont aménagés au cours des années suivantes. En 1838, les dix premiers finissants obtiennent leur diplôme de Rhétorique correspondant à une sixième année d’études classiques. L’évêché décide alors de donner son appui à l’oeuvre éducative du Collège et met l’abbé Étienne Normandin à la tête de l’institution. Deux ans plus tard, le Collège est incorporé et devient une oeuvre diocésaine. *********************************************************************** 1844-1869 *********************************************************************** En 1844, un second bâtiment identique au premier avec un trait d’union pour les relier est édifié. La porte principale est alors déplacée sur la rue Sainte-Anne. Au fil des années, plusieurs agrandissements sont réalisés. On ajoute ainsi l’aile de la chapelle, un deuxième étage au bâtiment et au trait d’union de même qu’une cuisine en annexe. À compter de 1854, tous les professeurs sont des étudiants en théologie ou des prêtres, presque tous d’anciens élèves du Collège. Pour les loger, une partie du bâtiment est aménagée en résidence. Cette même année, la Ferme du Portage est construite ; elle ne cessera ses activités qu’en 1967. Une quinzaine d’années plus tard, l’École d’agriculture rattachée au Collège ouvre ses portes. *********************************************************************** 1869-1998 *********************************************************************** En 1869, la façade du second bâtiment est rénovée et une nouvelle entrée principale, avec son portique de style classique, est aménagée Cependant, treize ans plus tard, les toitures des bâtiments ayant façade sur le boulevard sont démantelées pour être remplacées par des toits mansardés et le dôme est refait. De nouveau, au fil des années, de nouvelles ailes et dépendances sont ajoutées ou agrandies. L’année 1930 constitue un tournant dans l’histoire du Collège de l’Assomption alors que le tout premier bâtiment d’origine et le trait d’union sont démolis. Cette même année, on aménage une deuxième crypte. D’autres tournants surviennent en 1965 avec l’abolition du cours classique et l’arrivée des filles puis, en 1976, avec la fin du régime des pensionnaires. Deux sinistres marquent la deuxième moitié du 20e siècle : le tout récent pavillon des sports, qui sera rebâti en 1964, et le Théâtre Carillon en 1988. *********************************************************************** DEPUIS 1998 *********************************************************************** La nouvelle ère débute avec l’inauguration du Théâtre Hector-Charland situé sur l’emplacement de l’ancien théâtre Carillon du Collège, de l’autre côté du boulevard de l’Ange-Gardien. Pour célébrer le 175e anniversaire de sa fondation, en 2008-2009, le Collège commande la construction du complexe sportif et aménage le Salon des anciens.

Inscription à

l’infolettre du QDA

Inscrivez-vous à l’infolettre du Quartier des Arts et soyez
informé des nouveautés et primeurs de votre Quartier
avant tout le monde.

Super!
Nous confirmons votre inscription
Désolé, une erreur s’est produite.
Recommecez plus tard.
Continuer vers le site