Parcours patrimoniaux

À la mémoire d'un bienfaiteur

Type : Personnages
Adresse : Au coin de la rue Saint-Pierre et de la rue de l'Église

Description historique

En 1742, Jacques Degeay, prêtre sulpicien, succède à Pierre Le Sueur, curé de la paroisse Saint-Pierre-du-Portage, aujourd’hui L’Assomption. Il en fera l’oeuvre de sa vie comme missionnaire, bâtisseur, homme d’affaires et protecteur des pauvres, n’ayant de cesse d’être le moteur du développement de la seigneurie. C’est en 1750 qu’il entreprend la construction d’une première église en pierre et d’un presbytère sur un terrain acquis avec ses propres deniers. Trois ans plus tard, il lègue son presbytère à la fabrique de la paroisse, de même que les emplacements de l’église et du cimetière attenant. Favorisant l’enseignement dans les écoles, il cède également un autre lot destiné à la construction future d’un couvent pour les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame. Avec quelques paroissiens, il signe une requête à l’intention du gouverneur Duquesne pour fonder un village sur le coteau du Portage et s’en fait le promoteur en vendant quelques lopins de terre qui lui appartiennent. On attribue d’ailleurs à Jacques Degeay et à son supérieur, Étienne de Montgolfier, le plan des rues du village naissant. Plusieurs soldats du régiment de La Sarre sont alors accueillis, tandis que Degeay devient le protecteur des Acadiens qui arrivent en 1759, les établissant sur des terres non concédées du ruisseau Vacher. La fondation de la paroisse Saint-Jacques-de-l’Achigan est alors amorcée. Né à Lyon le 31 mars 1717, Jacques DeGeay est décédé le 6 août 1774 à l’hôpital de l’Hôtel-Dieu de Montréal, après avoir partagé ses biens entre les deux paroisses où il avait oeuvré.

Liens et documents

Jacques DeGeay et acadiens

Inscription à

l’infolettre du QDA

Inscrivez-vous à l’infolettre du Quartier des Arts et soyez
informé des nouveautés et primeurs de votre Quartier
avant tout le monde.

Super!
Nous confirmons votre inscription
Désolé, une erreur s’est produite.
Recommecez plus tard.
Continuer vers le site